​Assemblée Générale

Assemblée Générale Départementale : Alimentons notre avenir par des filières structurées !
21 février 2017

Ce mardi 21 février 2017 s’est déroulée l’Assemblée Générale Départementale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Garonne. Cette année, ce sont les JA du canton de Muret qui ont organisé l’Assemblée et l’esprit JA, solidaire et convivial malgré les difficultés, était encore une fois bien présent.

Une journée organisée en deux temps distincts
Le matin, en huis-clos, les adhérents JA ont validé le rapport financier de l’année 2016, présenté par Xavier Bordese, trésorier du département. S’en est suivie une présentation des principaux dossiers traités durant l’année 2016 : l’eau, le foncier, l’installation et la défense des adhérents.


L’après-midi, les adhérents JA ont été rejoints par les OPA et partenaires, ainsi que par les élus locaux et départementaux. Nous avons ainsi accueilli Stéphane Daguin, secrétaire général du Préfet, Patrice Rival, vice-président du Conseil Départemental, mais également Elisabeth Toutut-Picard, adjointe au maire de Toulouse, ou encore l’administration et plusieurs représentants de sénateurs et députés.

La présidente JA31, Marie-Blandine Doazan a alors ouvert l’Assemblée en remerciant toutes ces personnes d’être venues et en rappelant le contexte agricole actuel. 2016 a été une année éprouvante et douloureuse : des prix non rémunérateurs, une pression réglementaire toujours plus forte, source de découragement, en bref, un contexte économique de moins en moins évident. La présidente a également souligné le professionnalisme des adhérents JA sur le dossier cours d’eau : l’implication de chacun a permis de donner de la crédibilité à la profession agricole face à l’administration. Ce professionnalisme se retrouve aussi au niveau du foncier, puisque, comme cela a été rappelé le matin, tous les adhérents JA qui siègent en commission SAFER ont suivi une formation.
Le discours de Marie-Blandine a été suivi d'une présentation du canton de Muret par Gaël Rametti, le président du canton, qui, avec l'aide de ses adhérents, a brillamment géré l'organisation de la journée.

Retours sur les principaux dossiers ayant orienté les activités de l'année 2016
L’Assemblée s’est poursuivie par une présentation imagée du rapport d’activité, qui a servi de base à plusieurs échanges sur les principaux dossiers, déjà abordés le matin.

Concernant l’eau, Xavier Bordese, a rappelé le travail réalisé par le syndicat sur la cartographie des cours d’eau. Après avoir rappelé la définition d’un cours d’eau et l’état des lieux actuels, il a salué l’implication et le sérieux des adhérents vis-à-vis de ce travail. Il a également reprécisé l’enjeu primordial de l’exactitude de ces cartes si elles viennent un jour à être utilisées pour les zones de non traitement.
Pour le foncier, c’est Guillaume Darrouy, membre du bureau JA31, qui a pris la parole. Il a parlé de la révision des cartes des zones défavorisées simples, et de l’importance de cette révision pour la DJA et l’ICHN. Il a ensuite parlé du SDREA : après un an d’application de ce nouveau schéma, on a pu se rendre compte qu’il est très difficile à appliquer et qu’un manque de contrôle se fait sentir. De plus, il existe aujourd’hui un SDREA Languedoc-Roussillon et un SDREA Midi-Pyrénées. Un gros travail va donc bientôt être fait pour harmoniser les deux schémas et aboutir à la création d’un SDREA Occitanie. Suite à cela, de nombreux échanges sur le prix des terres et les problèmes liés aux CMD (conventions de mise à disposition).
Le troisième gros dossier de l’année 2016 était l’installation, présenté par Elodie Doumeng, secrétaire générale adjointe et responsable installation du bureau JA31. Elodie a rappelé rapidement les chiffres concernant le renouvellement des générations et les actions de promotion du métier d’agriculteur. Elle a également présenté les 2 réformes mises en place en 2016 : l’homogénéisation des montants de base de la DJA entre Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées et la réforme des prêts bonifiés, remplacés par une 4ème modulation de la DJA sur l’investissement.

Enfin, les secrétaires généraux, Nicolas Ates et Benjamin Fournes, ont présenté les réussites de l’année : l’obtention, pour une adhérente JA31, d’un permis de construire, après 7 ans de bataille, et l’événement du 1er octobre 2016 : La campagne, ça vous gagne ! Cet événement a énormément plu aux Toulousains et aux JA, et la volonté de le reconduire en 2017 s’est montrée très forte dans l’assemblée.


Des débats sur la structuration des filières pour clore l'Assemblée
Ensuite, l’après-midi s’est poursuivie avec des échanges sur la structuration des filières. Pour cela, Nicolas Artigues et Jean-François Doumeng, tous deux vice-présidents du bureau JA, ont présenté le rapport d’orientation 2016 de JA National : Alimentons notre avenir par des filières structurées. L’objectif de ce rapport d’orientation était de réfléchir sur les interprofessions et leur fonctionnement. Aujourd’hui, nos filières sont en flux poussé : elles sont structurées de la fourche à la fourchette. Pourtant ce modèle est dépassé et il faudrait inverser la tendance : pour être en flux tiré, il faut partir de ce que souhaite le consommateur – la fourchette – et remonter jusqu’au mode de production – la fourche.

Bleu-Blanc-Cœur est un bon exemple de filière en flux tiré, et c’est ce qu’a montré Jean-Luc Besset, responsable Sud-Ouest de Bleu-Blanc-Cœur, en présentant cette initiative.


On repart pour 2017 !
​Beaucoup d’échanges ont suivi cette intervention et la journée s’est finalement clôturée avec plusieurs discours. Celui de François Rihouet, Secrétaire Général Adjoint national, qui a félicité les JA31 pour leur bel état d’esprit et pour tout le travail de communication fait au quotidien. Celui de Mickaël Marcerou, vice-Président régional, qui a rappelé l’importance des filières et de la valeur ajoutée. Stéphane Daguin a ensuite fait part de ses encouragements à la profession agricole, et Véronique Foulquier, vice-présidente de la Chambre d’Agriculture a réaffirmé qu’installation et transmission sont deux sujets trop importants pour multiplier les interlocuteurs. Enfin, Marie-Blandine Doazan a remercié tous les participants ainsi que le bureau JA31, notamment les secrétaires généraux pour leur implication en 2016. Elle a terminé son discours en précisant que JA travaille au quotidien sur des projets vivables, viables et durables, en lien avec les attentes des consommateurs, et souhaite défendre une agriculture de ferme, et non de firme.

La journée s’est alors conclue sur ces mots d’encouragement :

« JA est une force vive car nous défendons des dossiers innovants, soyons fiers de nous ».


Le Bureau des JA31 - Mandat 2016-2018

Cliquer sur l'image pour découvrir les productions et le rôle de chacun de nos élus !

​Le Rapport d'Activité 2016