​Journée Transmission

3e édition de la Journée Transmission
17 Décembre 2015

Pour la 3e année consécutive, JA31 a participé, en partenariat avec la Chambre d'Agriculture, à l'organisation de la Journée Transmission. Elle a eu lieu ce jeudi 26 novembre, à Carbonne. Forts de l'expérience des 2 premières éditions, nous avons eu le plaisir d'accueillir un grand nombre de cédants, mais surtout un grand nombre de jeunes issus notamment de lycées agricoles. Au total, ce sont plus de 90 agriculteurs et une trentaine de jeunes candidats à la reprise qui ont participé à cette journée.  Retour sur cette journée riche d’échanges et d’enseignements.

Des témoignages de transmission et d'installation
Marie-Blandine Doazan, Présidente des Jeunes Agriculteurs 31 mais également Présidente du COTI (Comité d'Orientation Transmission Installation), a ouvert la matinée avec quelques mots pour les jeunes et les cédants présents. Bref mais efficace : "Imaginez un monde sans jeunes pour s'installer et reprendre nos exploitations ! Imaginez un monde sans agriculture...
Véronique Foulquier, membre du bureau de la MSA et Mathieu Cesses, Vice-président de la Chambre d'Agriculture 31 et des Jeunes Agriculteurs 31, ont également accueilli les participants en citant notamment quelques chiffres alarmants sur le sujet de la transmission et de l'installation : 1/3 des agriculteurs de Haute-Garonne ont plus de 55 ans, 20% des jeunes qui s'installent aujourd'hui sont des Hors Cadre Familiaux, donc sont à la recherche de terres... 
La matinée s'est ensuite poursuivie avec 3 témoignages de transmission. Brice Terreng, fils d’un agriculteur encore loin de la retraire, a eu l’opportunité de reprendre  l'exploitation céréalière d'André Duprat, agriculteur voisin dont les enfants ne souhaitent pas s’installer. Guillaume Desmery s’est installé en EARL en bovins et caprins lait, avec le couple Fricker, qui ont une soixantaine d'année, en même temps que leur fille Cornélia. L'objectif du couple étant de partir prochainement à la retraire, Guillaume et Cornélia ont commencé à rechercher de nouveaux associés. Enfin, Elodie Doumeng s'est installée sur des terrains de son père, en reprenant certains ateliers, tels que les volailles et le maraichage.

Le mot-clé d’une transmission réussie : l’anticipation
Ces témoignages ont été l’introduction de 2h d’échanges entre les témoins, les visiteurs et les différents représentants des Organisme Professionnels Agricoles qui étaient présents à cette journée. Cette discussion a permis d’aborder l’ensemble des problématiques liées à une transmission.
La première question, pour un jeune qui cherche à s’installer, est de trouver et de se familiariser avec une exploitation agricole. Si Elodie et Brice connaissaient déjà bien les exploitations, Guillaume a quant à lui dû passer par l’étape de recherche de terres. C’est en consultant l’offre sur le Répertoire Départemental à l’Installation qu’il a eu connaissance du projet des époux Fricker de diversifier leur production, en passant par l’intégration d’un nouvel associé à l’EARL. Chacun à leur manière s’est ensuite intégré progressivement  à l’exploitation. Elodie a repris 4.5ha en fermage, et 4.5ha lui ont été cédés par son père. L’exploitation étant de petite taille (50ha), il n’était pas possible de vivre à 2 dessus : une transmission familiale n’est pas forcément synonyme de transmission facilitée ! Une réflexion a donc été menée pour mettre en place progressivement des nouveaux ateliers et des nouveaux débouchés à forte valeur ajoutée pour permettre l’installation d’Elodie : vente sur le Drive Fermier Toulousain, dans des magasins fermiers. Brice et André ont fait le choix d’un rachat progressif des parts sociales par Brice : 60% à l’installation, pour aller jusqu’à 90%. Enfin, Guillaume a utilisé le dispositif du CEFI (Contrat Emploi Formation Installation), ce qui lui a permis de passer un an en tant que stagiaire sur l’exploitation pour « tester » l’entente avec ses futurs associés.
Pour un cédant, une des premières questions qui se pose est celle de la valeur de l’exploitation agricole à transmettre. Pour réaliser cette estimation, André a fait appel à sa conseillère CERFRANCE. En effet, des accompagnements existent pour accompagner les cédants dans leurs démarches : c’est l’exemple du diagnostic cédant, outil mis en place par les Chambre d’Agriculture. Cependant, tous les témoins présents se sont unis pour alerter les cédants sur la nécessité de garder un outil transmissible, et de ne pas se fier uniquement à l’estimation chiffrée. Dans le cas de Brice par exemple, André a fait un réel effort financier et a renoncé à une partie de son capital pour permettre l’installation du jeune, installation qui n’aurait pas pu être financièrement envisageable sans cet effort.

D’autres thèmes ont été abordés : la transmission du savoir-faire, d’une exploitation viable économiquement, la construction de relations humaines fortes entre le cédant et le jeune, l’accompagnement juridique et fiscal de la transmission, la question de l’habitat…
Tous ces questionnements sont la clé d’une transmission réussie : l’anticipation de ces réflexions permet au jeune de s’installer sur une exploitation viable et en adéquation avec son projet, et permet au cédant de partir en laissant son exploitation entre de bonnes mains, rassuré du futur de ses terres.
 
Des ateliers adaptés aux attentes de chacun
Après un déjeuner convivial à base de produits locaux, jeunes et cédants se sont répartis sur différents ateliers :

  • Transmission patrimoniale : comment gérer ma succession ? Animé par Maitre RIVIERE, notaire à Quint-Fonsegrives
  • Comment gérer ma fiscalité lors de ma cessation d’activité et de ma transmission ? Animé par le CER
  • Quelles sont les possibilités pour la gestion de mes terres agricoles ? Animé par Nathalie MONDIES, conseillère de la Chambre d’Agriculture de Haute-Garonne
  • Comment gérer ma retraite : mes droits et mes projets ? Animé par la MSA

Les Jeunes Agriculteurs 31 animaient un atelier d'échanges entre jeunes et cédants. Au vu des très nombreux jeunes présents pendant cet atelier, les discussions se sont rapidement orientées vers les démarches à réaliser lors d’une l'installation, les aides, l’accompagnement possible ou encore les possibilités d’acquisition de foncier. Les membres du syndicat présents pour animer l’atelier étant tous des jeunes installés, leurs témoignages ont été une excellente source d’exemples pour illustrer un parcours d’installation réussi. Cela a permis également de rappeler aux cédants les différentes étapes de l’installation, qui peuvent parfois demander un certain temps selon le projet : ces notions sont tout aussi importantes à connaître pour le cédant, qui doit pouvoir les anticiper dans ses propres démarches à réaliser pour transmettre son exploitation.
Les cédants ont ensuite pu présenter leurs exploitations, leurs démarches en cours, mais également leurs attentes dans leurs recherches de repreneurs. En effet, s’il est fondamental que l’exploitation convienne aux attentes du jeune porteur de projet, l’aspect humain d’une transmission n’est pas à négliger : cédant et repreneur doivent passer du temps ensemble, s’accorder sur l’étape de départ en retraite et d’arrivée sur l’exploitation. Ces discussions et ces relations sont la clé d’une transmission réussie, comme les témoins l’ont à plusieurs reprises illustré tout au long de la journée.
Enfin, des contacts ont été pris entre ces cédants et des jeunes présentant des projets en adéquation avec l'exploitation à transmettre.

En espérant que ces prémices de projets de transmission verront le jour dans les prochains mois...